Skip to content →

Les lieux de plaisir lesbiens du début du 20e siècle à nos jours : de l'(in)visibilité lesbienne dans l’espace public Conférence - Sciences Po Paris • le 28 mars 2014

avec les historiennes Catherine Gonnard et Nicole G. Albert, Queer Week

“Du Paris de la Belle-Époque, Mecque du saphisme au début du XXe siècle, en passant par le Katmandu ou le Pulp dans les années 80 ou encore les back-rooms et saunas lesbiens aujourd’hui, les lieux de plaisir des femmes pour les femmes existent bel et bien. Ils restent pourtant largement invisibles sur la scène publique.

Qu’est-ce que ces lieux de rencontre nous disent de la communauté lesbienne et des mécanismes de domination entre l’homosexualité masculine et féminine? En quoi illustrent-ils l’invisibilité des lesbiennes dans la sphère publique?

La conférence sera également l’occasion de la diffusion d’un court-métrage sur Elula Perrin, symbole des nuits lesbiennes des années 1970 et première femme à faire son coming-out dans les médias français.”